La mobilité électrique en entreprise

Accroche

Le passage à la mobilité électrique dans les entreprises répond à une démarche de responsabilité sociétale en matière de transition écologique et également à un choix économique éclairé. Et des aides sont disponibles pour les accompagner.

Corps de page
Image
Recharge
Corps du texte

Acquérir des véhicules électriques pour son entreprise

En entreprise, les véhicules électriques offrent un intérêt financier et humain non négligeable. En effet, ils disposent de nombreux avantages :

Il convient avant toute acquisition d'analyser finement les usages de la flotte afin d'évaluer quels véhicules sont susceptibles d'être remplacés. S'il est suffisamment utilisé, un véhicule électrique peut en effet constituer une véritable économie et avoir un coût total de possession plus favorable qu'un véhicule thermique.

Des obligations d’acquisition pour certaines entreprises

Comme les administrations et les collectivités, certaines entreprises ont des obligations d’acquisition de véhicules à faibles émissions.

La Loi d'Orientation des Mobilités (LOM) du 24 décembre 2019 prévoit que dans les flottes de plus de 100 véhicules dont le PTAC est inférieur 3,5 tonnes, la part des véhicules à faibles émissions lors du renouvellement annuel est fixée à :

  • 10 % à partir du 1er janvier 2022
  • 20 % à partir du 1er janvier 2024
  • 35 % à partir du 1er janvier 2027
  • 50 % à partir du 1er janvier 2030.

Ces obligations de verdissement s'appliquent également aux mobilités lourdes. Pour accompagner les opérateurs de services de transport public dans l'électrification de leurs flottes d'autobus, l'Avere-France publie un guide bus électrique : 

Guide bus électriques Avere-France

PDF | 10377.93 Ko
Corps du texte

Découvrir les aides pour les entreprises

Aides à l’acquisition pour les entreprises

Tout comme les particuliers, les entreprises peuvent bénéficier de nombreuses aides et facilités d'usage en choisissant le véhicule électrique. Qu'importe la ville où elles sont implantées, toutes les entreprises bénéficient du bonus écologique (de 5 000 euros maximum, jusqu'au 30 juin 2021 : il passera ensuite à 4 000 euros) et éventuellement de la prime à la conversion (jusqu’à 5 000 euros).

Corps du texte
 
Corps du texte

Ces aides peuvent s’accompagner des subventions versées par les collectivités locales.

Des collectivités territoriales accompagnent les professionnels passant à l'électrique.

Découvrir les aides locales
Corps du texte

De multiples avantages fiscaux existent

Les gestionnaires de flotte bénéficient d’avantages supplémentaires non négligeables lorsqu’ils choisissent des véhicules électriques. Ainsi, les véhicules légers de société à faibles émissions sont exonérés du paiement de la taxe sur les véhicules de société.

Les entreprises peuvent déduire jusqu'à 30 000 euros d'amortissements pour un véhicule électrique et jusqu’à 20 300 euros pour un hybride rechargeable (entre 21 et 60 g de CO2/km).

De plus, les entreprises éligibles à la récupération de la TVA peuvent la récupérer en totalité sur la consommation de l’électricité.

Enfin, les salariés disposant d'un véhicule de fonction bénéficient d’une incitation supplémentaire s’ils se tournent vers un modèle 100 % électrique : un abattement de 50 % sur le montant de l’avantage en nature déclaré, dans la limite de 1 800 euros par an.

Quid de la TVS ?

La taxe sur les véhicules de société (TVS) connaîtra une réforme majeure d'ici 2022. A cette date, elle sera transformée en taxe à l'utilisation pour véhicule utilisé pour les « besoins de la réalisation d'activités économiques ». Les véhicules électriques et à hydrogène seront exonérés de cette taxe. Les véhicules hybrides rechargeables et hydrides hydrogène, émettant moins de 50 g CO2/km, seront seulement exonérés de la composante CO2 de la taxe.

Installer des points de recharge pour sa flotte et ses salariés

Afin de recharger ses propres véhicules et ceux de ses salariés, une entreprise peut installer des bornes de recharge sur son site. Leur nombre et leur puissance sera a étudié en fonction des usages attendus. Lorsque l'employeur met à disposition de son employé une borne de recharge, cet avantage en nature est considéré comme nul pour les déplacements à caractère non professionnel lors de sa déclaration de revenus.

Pour faciliter leur installation, l'Avere-France (association nationale pour le développement de la mobilité électrique) a créé en partenariat avec ECO CO2 le programme ADVENIR. Ce dispositif offre une aide financière pour l'installation de bornes de recharge en voirie, en entreprise ou en copropriété et a déjà permis, en quatre ans, le déploiement de plus de 20 000 points de recharge. L'aide peut atteindre jusqu'à 9 000 euros selon la puissance de la borne (détails à retrouver ici).

Enfin, si l'employé est amené à recharger son véhicule à son domicile, il est nécessaire de réfléchir au matériel à installer et à son contrat d'électricité.

On récapitule !

Professionnels, passez à l'électrique aujourd'hui

PDF | 228.14 Ko