Bénéficiez d'aides pour l'achat de votre véhicule électrique

Accroche

De nombreuses aides sont aujourd'hui disponibles pour vous permettre d'acquérir un véhicule électrique et de rouler plus propre.

Corps de page
Image
VW
Corps du texte

Pour inciter à l’achat de véhicules peu polluants, l’Etat français offre deux grandes aides financières : le bonus écologique de 6 000 euros et la prime à la conversion qui peut atteindre 5 000 euros. A cela s’ajoutent des subventions versées par certaines collectivités locales pouvant atteindre 6 000 euros.

À l’achat, ces subventions sont considérées par les concessionnaires comme un apport et permettent de rendre un véhicule électrique plus économique ! Et d’autant plus si vous bénéficiez de la prime à la conversion doublée. Ainsi, il est aujourd’hui possible d’acquérir un véhicule électrique en location longue durée à partir de 89 euros par mois.

Corps du texte
Corps du texte

Des aides pour réduire le coût d'achat

Bonus écologique pour tous

En choisissant un véhicule électrique plutôt qu’un modèle thermique, vous bénéficiez d’une aide financière conséquente de l’Etat : le bonus écologique. A contrario, les personnes achetant un véhicule thermique paient le malus écologique, une taxe allant de 50 à 10 500 euros en fonction des émissions de CO2 du modèle choisi et qui permet de financer le bonus écologique. Vous pouvez ainsi recevoir jusqu’à 6 000 euros en choisissant une citadine électrique alors que vous auriez pu payer jusqu’à 140 euros pour un équivalent thermique.

Barème 2019 du bonus écologique
Type de véhicule Critères d'éligibilité Montant maximal du bonus écologique
Véhicule particulier ou utilitaire léger Emissions de Co2/km inférieures à 20 g 6 000 € (dans la limite de 27 % du prix d'achat)
Corps du texte

Le bonus écologique est versé lors de l’acquisition d’une voiture électrique neuve par une personne domiciliée en France. Cette aide représente 27 % du prix d’achat toutes taxes comprises, augmenté du coût de location de la batterie le cas échéant, dans la limite de 6 000 euros. La plupart du temps, elle sera directement déduite de votre facture par le concessionnaire. Si celui-ci n’en a pas fait l’avance, elle vous sera remboursée après en avoir fait la demande auprès de l’Agence de Services et de Paiement.

Plusieurs conditions doivent être respectées pour bénéficier de cette aide. Ainsi, le véhicule électrique neuf doit :

  • être acheté ou loué avec une option d’achat pendant une durée minimale de 2 ans
  • être immatriculé en France
  • ne pas être vendu dans les 6 mois l’achat, ni avant d’avoir parcouru 6 000 kilomètres, ou 24 mois dans le cas d’une location.

Prime à la conversion pour remplacer un véhicule plus polluant

Pour permettre au plus grand nombre de rouler avec un véhicule plus propre, l’Etat a mis en place la prime à la conversion. Vous pouvez ainsi bénéficier d’une aide lors de l’acquisition d’un véhicule électrique, qu’il soit neuf ou d’occasion, à condition de mettre à la casse un modèle diesel ou essence plus ancien.

Corps du texte

La prime à la conversion m'a incitée à passer à l'électrique.

Auteur
Sébastien, 38 ans, Haute-Garonne
Corps du texte

Plusieurs conditions s’appliquent au véhicule mis au rebut auprès d’un centre « Véhicule Hors d’Usage » agréé. Il doit s’agir d’une voiture ou une camionnette dont le poids total autorisé en charge ne dépasse pas 3,5 tonnes et être soit :

  • un véhicule diesel immatriculé pour la première fois avant 2001, ou 2006 si le foyer fiscal est non imposable
  • un véhicule essence immatriculé avant 1997.

De plus, il doit avoir été acquis depuis plus d’un an et toujours faire l’objet d’un contrat d’assurance. Enfin, sa mise à la casse doit intervenir dans un délai de 6 mois suivant la date de facturation du véhicule nouvellement acquis.

Le montant de l'aide varie du statut du demandeur, qu'il s'agisse d'une personne morale (entreprises, associations ou collectivités) ou d'une personne individuelle. Dans ce cas, l'aide est doublée et peut atteindre 5 000 euros (dans la limite de 80 % du prix d'achat TTC) si le revenu fiscal de référence (RFR) est inférieur à 6 300 euros par part ou bien s'il est inférieur à 14 389 euros et si l'une des deux conditions suivantes est respectée  : 

  • le lieu de travail se situe à plus de 30 kilomètres du domicile
  • le demandeur parcourt plus de 12 000 kilomètres par an avec son véhicule personnel dans le cadre de son activité professionnelle.

Barème 2019 de la prime à la conversion pour les véhicules électriques

  Personne physique dont RFR < 6 300 € ou < 13 489 € et « grand rouleur » Personnes physiques dont RFR < 13 489€ Personnes physiques  dont RFR > 13 489€ Personnes morales

Véhicule électrique, neuf ou d'occasion

5 000 euros 2 500 euros 2 500 euros 2 500 euros
 
 
 
 
 
 
 
 

 

Corps du texte

Dans tous les cas et qu’importe le montant de l’aide, l’acquéreur s’engage à ne pas céder son nouveau véhicule dans les six mois suivant la première immatriculation et sans avoir parcouru au moins 6 000 kilomètres. Dans le cadre d'une location, vous vous engagez pour une période minimale de deux ans.

Comme pour le bonus écologique, la prime à la conversion peut être directement déduite par le vendeur.

Combien ça coûte au final ?

Le bonus écologique et la prime à la conversion sont cumulables et vous permettent de réduire le prix d’achat du véhicule électrique. De plus, certaines collectivités locales offrent des subventions dans le cadre d’une politique d’amélioration de la qualité de l’air. Par exemple, le département des Bouches-du-Rhône et la Métropole du Grand Paris offrent jusqu’à 6 000 euros pour l’acquisition d’un véhicule électrique.  Pour simplifier les démarches, un guichet unique est opérationnel depuis le 1er juillet et permet de déposer un seul dossier sur www.primealaconversion.gouv.fr pour bénéficier de l’aide cumulée de la Métropole du Grand Paris et de l’Etat : jusqu'à 17 000 euros pour l’achat d’un véhicule neuf et jusqu'à 10 000 euros pour un modèle d’occasion.

Au final, une fois les aides déduites, un véhicule électrique peut être moins cher à l’achat qu’un modèle à essence ou diesel.

Quelles sont les aides disponibles pour acheter un véhicule électrique ?

Je découvre les aides disponibles
Corps du texte

À cela s’ajoute l’exonération du paiement du certificat d’immatriculation mise en place par de nombreuses régions. Cela peut représenter une centaine d’euros d’économie !

Exonération de la taxe sur la carte grise par région en 2019
  Tarif du cheval fiscal Exonération pour véhicule propre
Auvergne-Rhône-Alpes 43 € 100 %
Bourgogne-Franche-Comté 51 € 100 %
Bretagne 51 € 50 %
Centre-Val de Loire 49.8 € 0 %
Corse 27 € 100 %
Grand Est 42 € 100 %
Nord-Pas-de-Calais 37,8 € 100 %
Picardie 33 € 50 %
Ile-de-France 46,15 € 100 %
Normandie 41 € 100 %
Nouvelle Aquitaine 35 € 100 %
Occitanie 44 € 100 %
Pays de la Loire 48 € 100 %
Provence-Alpes-Côtes d'Azur 51,2 € 100 %
Guadeloupe 41 € 0 %
La Réunion 51 € 0 %
Martinique 30 € 0 %
Mayotte 30 € 0 %
Corps du texte

Des aides pour installer une borne de recharge

Un véhicule électrique est plus économique qu’un modèle thermique : seulement quelques euros pour 100 kilomètres lorsque vous rechargez votre voiture à domicile. Car oui, votre logement devient votre station-service personnelle !

Plusieurs aides sont disponibles pour vous permettre d’installer un point de recharge à domicile à moindre coût, que vous habitiez une maison individuelle ou un immeuble collectif. De nombreux constructeurs automobiles se sont d’ailleurs associés à des installateurs de bornes de recharge et prennent en charge une partie des coûts d’installation.

Pour tous les particuliers habitant en maison individuelle ou en immeuble collectif

Tous les particuliers peuvent bénéficier du Crédit d’Impôt Transition Énergétique (CITE), qui prend en charge 30 % du prix du matériel toutes taxes comprises. Pour cela, l’installation doit être effectuée par un installateur « Reconnu Garant de l’Environnement » et le montant total des différentes dépenses engagées ouvrant droit à cette aide ne doit pas dépasser :

  • 8 000 euros pour une personne seule
  • 16 000 euros pour un couple
  • avec une majoration de 400 euros par personne à charge.

Le CITE s’applique uniquement à la résidence principale du demandeur, à condition que le logement soit achevé depuis plus de 2 ans. Comme tout crédit d’impôt, il vous faudra le déclarer à l’administration fiscale :

  • si vous êtes imposable, l’aide viendra en diminution du montant de votre impôt sur le revenu
  • si vous n’êtes pas imposable, l’aide vous sera remboursée.

Le programme ADVENIR pour tous les particuliers habitant en immeuble collectif

Si vous résidez dans une copropriété, vous pouvez bénéficier, en complément du Crédit d’Impôt Transition Énergétique, d’une subvention de la part du programme ADVENIR.

Ce programme privé est accessible à tous, sans conditions de revenus, et vous permet de bénéficier d’une aide de 50 % du prix du matériel et des coûts d’installation hors taxes, dans la limite de 960 euros.

Cette aide ne peut vous être proposée que par un installateur agréé et reconnu par le programme ADVENIR. Ce dernier pourra déduire le montant de l’aide directement du devis final qu’il vous proposera et engagera les démarches administratives à votre place.

Ce n’est pas fini puisque certaines collectivités offrent également des aides pour l’installation de bornes de recharge en habitant collectif. La Ville de Paris prend ainsi en charge des 50 % des coûts dans la limite de 4 000 euros lorsqu’une copropriété souhaite pré-équiper son parking et jusqu’à 50 % pour l’installation de points de recharge partagés.

Logo République française
CITE
Logo ADVENIR
ADVENIR